Séparateurs d'hydrocarbure

La réglementation impose de limiter les rejets des eaux de ruissellement chargées en boues et hydrocarbures émanant des voiries, parking… Un séparateur d’hydrocarbures est donc préconisé pour assurer la dépollution des eaux et contenir toute pollution accidentelle. En fonction de la nature de la surface à traiter (parking couvert ou non, aires de lavage ou site de dépotage…) et en fonction des autorisations locales, il est accepté qu’une partie des effluents ne soit pas dirigée en totalité vers le séparateur. On installe donc un déversoir d’orage (by-pass) qui permet, en cas d’orage, qu’une fois le débit admissible du séparateur atteint, le reste de l’effluent passe en direct. Ce système est installé principalement au niveau des parkings découverts.

 

Séparateurs d'hydrocarbures sans by-pass

Les séparateurs d’hydrocarbures sans déversoir d’orage (by-pass) traitent l’ensemble des effluents des eaux de ruissellement sur les parkings couverts. Ils sont préconisés dans les aires de dépotage ou les zones où à risque de contamination accidentelle (aires de distribution / dépotage / stockage carburant, par exemple) ou dans des zones sensibles (retraitement d’effluents industriels, etc.).

Conçus selon la norme EN 858.1-2, ils appartiennent à la famille de séparateurs de classe 1, avec rejets en hydrocarbures inférieurs à 5 mg/litre.

 

Séparateurs d'hydrocarbures avec by-pass

Les séparateurs d’hydrocarbures avec déversoir d’orage (bypass) sont les appareils les plus couramment installés. Equipés d’un by-pass complètement inspéctable (le seul sur le marché), intégré à la cuve, ils traitent les eaux de ruissellement sur desvoiries ou des parkings extérieurs. Le bypass assure la distribution de l’effluent dans l’appareil, puis dérive une partie de celui-ci en cas d’orage.

Conçus selon la norme 858.1, nos séparateurs de classe 1 ont un rejet d’hydrocarbures inférieur à 5 mg par litre.

 

Alarme séparateur d'hydrocarbures

l’alarme : Détection de l’épaisseur maxi de la couche d’hydrocarbures. Selon la norme (EN 858-1) Européenne l’alarme est obligatoire.